GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale
GECT EGTS
West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale

Village des Voisins, la journée de découverte du 2 avril 2019

08.04.2019

Le mardi 2 avril 2019, nous avons organisé la 2ème journée de découverte ‘Les Villages des voisins – Dorpen bij buren’. Wormhout et le Mont Rouge étaient notre destination. Pendant cette journée, les 70 personnes inscrites des deux côtés de la frontière ont appris à observer les évolutions dans les paysages urbains et ruraux. En comparant les images d’antan avec les nouvelles photos de la même rue, du même bâtiment, de la même place, du même champ ou pré … nous constatons les changements qui se sont produits dans l’environnement. Ces constats peuvent être valorisés lors des futurs aménagements du paysage.

Sans frontières

Nous nous sommes données rendez-vous à la Médiathèque de Wormhout pour le café d’accueil. Là, une présentation et des explications nous ont fait prendre conscience que le paysage du Westhoek et de la Flandre française étaient identiques malgré la frontière : les mêmes sols, le même climat, la même côte, la même nature. Par contre, ce qui est bien visible de part et d’autre de la frontière, ce sont les effets du temps.

Le centre iconographique

Heureusement, le Westhoek Verbeeldt et la Médiathèque de Wormhout collectent des anciennes photos et images des paysages, des villages, des villes afin d’identifier les influences du temps sur les paysages. La Médiathèque héberge la collection complète de la photographe Jeanne Devos. De nombreux dons et dépôts ont alimenté le centre iconographique conservant actuellement 400 000 documents.

Les participants français et belges de cette journée ont découvert et reconnu certaines photos issues des archives de la Médiathèque. C’est pourquoi les deux structures mutualisent leurs forces pour créer un observatoire paysager transfrontalier qui collectera, préservera et présentera les images et les données du paysage transfrontalier en évolution. Leurs propres prises de vues permettront d’alimenter ce futur observatoire.

Wormhout

Le matin au centre de Wormhout, des guides ont appris au groupe à comparer le paysage actuel avec celui du début du XXe siècle à l’aide de 4 photos. Il fallait une certaine imagination et un savoir-faire pour photographier, sous le bon angle et la bonne distance, les vues comme sur les anciennes photos.

Afin de pouvoir reconnaitre le paysage d’antan, il fallait faire abstraction des nouvelles maisons, des automobiles. C’est là qu’on se rend compte ce que signifie « réaménagement du centre-ville ».

Les tables d’hôtes éphémères

A midi, le groupe s’est rendu à la salle polyvalente de Zegerscappel pour le déjeuner. Le repas a été organisé par l’Association Intercommunale pour l’Insertion, AIPI, basée à Wormhout. Elle a comme vocation de favoriser le retour à l’emploi des personnes éloignées du marché du travail.  Une de leurs actions est la restauration éphémère.

Le repas était délicieux, le service irréprochable. Tout était réuni pour une joyeuse ambiance.

Le Mont Rouge

L’après-midi, le groupe s’est séparé en deux pour découvrir la nature du Mont Rouge à Westouter en Belgique. Les deux groupes ont fait au total 7 haltes à des endroits qui ont été photographiés en 1992 et en 2014. Nos clichés pourront de cette façon compléter les archives. Force est de constater que le paysage a bien évolué en quelques années : bâtiments plus élevés, haies au lieu de champ de maïs, nouvelles pâtures pour chevaux, chapelle imperturbable, évolution des arbres le long d’un chemin creux. Ces changements méritent d’être interprétés.

PARTons

Cette journée des « Villages des voisins » s’est clôturée autour d’une bonne tasse de café. Ensuite, tout le monde a repris le chemin de son village en France ou en Belgique.

La journée a permis d’effacer un peu plus la frontière.  Elle a permis aussi de développer la connaissance sur les paysages sans frontières, d’alimenter l’observatoire transfrontalier et qui sait, peut-être a-t-il fait naître chez certains la volonté de participer de façon active au développement de l’observatoire.

Cette journée de découverte a été organisée par Vormingplus Oostende-Westhoek, en collaboration avec les partenaires du projet européen Interreg V Partons 2.0, le GECT West-Vlaanderen/Flandre-Dunkerque-Côte d’Opale, Regionaal Landschap Westhoek, CO7, la Communauté de Communes des Hauts de Flandre (CCHF), la médiathèque de Wormhout, Westhoek Verbeeldt, la Communauté de communes de Flandre Intérieure (CCFI) et le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Nord (CAUE Nord).

Plus d’information sur le projet : www.partons2-0.eu

Découvrez aussi les photos de la journée.  

 

  • France
  • .be
  • Région Nord Pas-de-Calais
  • Vlaamse Overheid
  • Département du Nord
  • Provincie West-Vlaanderen
  • Département du Pas-de-Calais
  • WVI
  • Dunkerque
  • Resoc Westhoek
  • Pays Cœur de Flandre
  • Pays des Moulins de Flandre
  • AGUR